La nuit, c’est chouette

La nuit, c’est chouette

posté dans Enjeux, Ressources | 0

logo_lanuitPourquoi construire des centrales nucléaires quand il suffit d’éteindre la lumière ? Alors que l’énergie nous coûte de plus en plus cher, particuliers, entreprises et collectivités nous aveuglent à tout va. Malgré toutes ses technologies, l’Homo Sapiens aurait-il encore peur du noir comme un petit enfant ?

Vue du ciel, notre Planète ressemble à un sapin de Noël. Certains trouveront cela beau. Ceux qui ont encore les pieds sur Terre se désoleront de ne plus voir les étoiles. Ils savent que les animaux nocturnes sont impactés, que la lumière artificielle attire irrésistiblement les phalènes et leurs prédateurs et que les éphémères disparaissent. Il s’agit de la Vie, de nos vies.

La nuit tombée, des milliards de veilleuses s’allument pour conjurer les fantômes de notre imaginaire. Hélas, nos doudous lumineux nous aveuglent : ce sont nos enfants qui payeront la facture.

Et si on devenait enfin adultes ?

 


Les effets de la pollution lumineuse

  • gaspillage d’énergie : près de la moitié des bureaux et des commerces restent allumés toute la nuit. Et si on éteignait la lumière plutôt que de construire des éoliennes ?

  • perturbation des cycles circadiens de l’Homme et de nombreuses espèces animales.

  • les étoiles sont peu visibles dans la plupart des grosses agglomérations françaises.


Que peut-on y faire ?

Depuis le 1er juillet 2013, un arrêté du ministère de l’Environnement impose aux commerçants d’éteindre leurs enseignes. Les bureaux doivent aussi être éteints lorsqu’ils ne sont pas occupés. Hélas, on constate que malgré l’amende de 750 € prévue en cas d’infraction, cette nouvelle loi n’est que très peu appliquée. De plus, elle ne concerne pas les particuliers. C’est donc à chacun de nous de se mobiliser dès à présent.

1. Faites comme nos grand-mères : éteignez vos lumières quand vous sortez d’une pièce. La lumière, ca coute !

2. Équipez vos éclairages extérieurs de détecteurs de présence. L’effet dissuasif n’en sera que plus renforcé. Evitez les éclairages LED (source ANPCEN).

 


Devenez acteurs

Signalez les sources de pollution lumineuse sur cette carte collaborative.
Pour participez, cliquez sur ce lien et allez dans l’espace d’édition de la carte en haut à droite de l’écran. Vous pouvez signaler les actions positives ou négatives.
Pour les sources de pollution lumineuse, soyez le plus précis possible : mentionnez le nombre de sources lumineuses, les responsables de leur exploitation et les nuisances éventuelles. Utilisez votre bon sens pour que cette carte collaborative permette de remonter de l’information utile auprès des élus.

Partagez cette page auprès de tous les acteurs de votre territoire : élus, entreprises, citoyens, associations, écoles, collectivités, etc…

Faites remonter la carte auprès des instances concernées : lorsqu’une commune ou un quartier commence à être suffisamment documenté, faites remonter l’information. Vous pouvez par exemple envoyer un message aux services de votre commune avec un zoom de la carte à l’endroit qui les concernent. Positionnez-vous en apporteur de solution et non comme donneur de leçons. Soulignez l’absurdité du problème et la facilité des solutions.

Si vous n’arrivez pas à interpeller les instances concernées, vous pouvez faire circuler une pétition à vos voisins et la soumettre auprès du conseil municipal de votre commune afin que les réverbères soient équipés de détecteurs de présence comme c’est déjà le cas dans le centre ville de Toulouse depuis 2010. Faites vous appuyer par les associations actrices de votre territoire.

 


Devenez ARTiviste

Créez des images et des slogans sur le thème de la pollution lumineuse. Nous publierons ici vos propositions.