Gilles Clément – un regard sur le paysage

M1577Bien connu des médias, le paysagiste Gilles Clément est l’inventeur des concepts de jardin en mouvement et de tiers-paysage. De quoi s’agit-il ?

Commençons par le tiers-paysage. Le tiers-paysage fait référence à une citation de l’abbé Séyes, un peu avant la Révolution de 1789 : « Qu’est-ce que le Tiers état ? – Tout. Qu’a t-il fait jusqu’à présent ? – Rien. Qu’aspire-t-il à devenir ? – Quelque chose. »

Tout un programme ! En gros, il s’agit de toutes ces zones abandonnées par l’Homme, qui ne sont ni la ville, ni la campagne. Bas côtés de voies ferrées, usines désaffectées, terrains vagues, Gilles Clément fait remarquer que tous ces espaces ne sont pas pris en compte dans les politiques d’espaces publics, comme s’il s’agissait de terra nullia. Toute une flore et une faune s’épanouit pourtant sur ces espaces abandonnés, que Gilles Clément propose de mettre en valeur.

Ce concept s’inscrit dans une réflexion plus générale sur les pratiques d’aménagement du territoire ainsi que sur notre relation à notre environnement. Ainsi, il dénonce la pratique du jardin à la Française tel que conçu par Lenôtre : une Nature fantasmée, contrainte, violentée, dominée par l’Homme. Aux antipodes de la tradition cartésienne, Gilles Clément a donc proposé le concept de jardins en mouvement : laisser la Nature agir autant que ce peut, privilégier les plantes endémiques sur les espèces exotiques ou domestiquées, se contenter de redessiner légèrement les lignes déjà présentes. En somme, il s’agit d’une friche apprivoisée selon le principe « Faire le plus possible avec, le moins possible contre. »

_mvtrealisation_24415_parc_andre_citroen3
Parc André Citroen – photo Gilles Clément

Minimaliste, écologique, économique, ce concept de jardin a été appliqué dans la conception du parc André Citroën, à Paris, réalisé par Clément pour le compte de l’Etat.

Au delà de ses réalisations et ses réflexions, Gilles Clément milite pour une écologie humaniste et une vision de l’Homme symbiotique, vivant en osmose avec son environnement.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.